L’audition malmenée dans l’espace.

L’audition malmenée dans l’espace.

Vendredi dernier, notre cosmonaute national Thomas Pesquet a effectué son grand retour sur notre chère Terre après avoir passé 6 mois sur la Station Spatiale Internationale ISS. Apres avoir atterri vendredi dans les steppes du Kazakhstan avec son homologue Russe Oleg Novitski à bord d’une navette Soyouz, le spationaute Français a été transférer à Cologne en Allemagne Samedi matin. Une expérience extraordinaire  aux conséquences physiques qui sortent pour le moins de l’ordinaire. Apres 6 mois passés dans l’espace, en apesanteur, le retour sur la terre ferme peut être un peu difficile, le cosmonaute confiait d’ailleurs que son téléphone lui paraissait incroyablement lourd. La vie sur l’ISS L’espace, un silence des plus total, on pourrait croire que l’expérience fut des plus reposante pour les oreilles de Thomas, mais bien au contraire car la vie dans la station ISS est constamment bruyante. Une véritable mine d’appareils électriques fonctionnant en permanence pour alimenter les systèmes de la station et permettre la vie dans l’espace. Un vacarme estimé à environ 70 dB, 24h sur 24, que les résidents doivent apprivoiser au mieux malgré des tissus sensoriels déboussolés et une gravité inexistante qui peut parfois causer une perte de repère. Thomas Pesquet en a d’ailleurs témoigné à l’Observatoire de la santé visuelle et auditive durant sa mission, faisant état des sensations ressenties sur ses sens. Afin de permettre la vie à des centaines de kilomètres au dessus de notre planète, de nombreuses machines se relaient afin de recréer les conditions de vie sur Terre : température ambiante, oxygène et régulation de la pression atmosphérique. En plus de ces machines nécessaire au fonctionnement de la station,...
La presbyacousie, un problème sociétal.

La presbyacousie, un problème sociétal.

Avec l’âge les problèmes auditifs augmentent et nous isolent. La stimulation cérébrale et les aides auditives peuvent nous permettre d’y remédier. Corrélation entre la perte auditive et l’isolement La presbyacousie, phénomène entraînant la perte d’audition lie à l’âge, augmente  fortement au fur et à mesure que nous vieillissons. Ce n’est un secret pour personne, les problèmes d’audition ont tendance à se manifester lorsque nous prenons de l’âge. Ils concerneraient 40% des personnes de 60 à 70 ans et plus de 50% des personnes de plus de 80 ans. Au début, on demande poliment de répéter, on se rapproche pour mieux entendre, on augmente le son de notre téléviseur, on fait de notre mieux pour suivre une conversation dans un environnement bruyant, mais vient un moment où tout cela peut créer un décalage et des difficultés d’interaction avec nos interlocuteurs et nos proches. Des études réalisées par des chercheurs et publiées dans la revue Ear and Hearing on mit en lumière le lien néfaste entre la baisse de l’audition, l’isolement social et le déclin cognitif, causé entre autre par des pertes de mémoire liées à une sous exploitation de leurs facultés cognitives. En d’autres termes, pour une baisse de 10dB, le risque d’isolement social augmente de 52%. A partir d’une baisse de 25 dB, une personne augmente ses risques de développer une perte de mémoire et a cinq fois plus de risques de développer une démence sénile à partir d’une perte de 40 dB. Lorsque l’on entend moins bien, nous nous efforçons de concentrer nos capacités intellectuelles et sensorielles pour essayer d’entendre plus clairement, en faisant travailler certaines zones du...
Google Impact Challenge : la World Wide Hearing est dans la course!

Google Impact Challenge : la World Wide Hearing est dans la course!

Google a annoncé le 6 mars dernier les 10 finalistes de son concours Impact Challenge au Canada. Cet événement, ouvert à toutes les ONG canadiennes, vise selon le géant des services technologiques à « bâtir un monde meilleur grâce à la technologie ». Les 5 premières entreprises se verront attribuées un prix de 750000 CA$ (environ 525000€) tandis que les 5 restantes gagneront un prix de 250000 CA$ (environ 175000€) pour les aider à développer leur projet.   Dans les 10 finalistes sélectionnés parmi plus de 900 entreprises candidates se trouve la World Wide Hearing. Nous vous avions déjà parlé dans un précédent article de cette organisation à but non lucratif basée au Canada, dont l’objectif est de fournir une assistance auditive aux enfants et jeunes des pays en voie de développement. La fondation internationale World Wide Hearing a été retenue par Google pour son projet intitulé « The Teleaudiology Cloud » (téléaudiologie en nuages). L’idée vient du constat que 95% des personnes qui subissent une perte d’audition peuvent être traités par une aide auditive. Mais moins de 1% des personnes concernées (vivant dans des pays en voie de développement) perçoivent une aide auditive. Le projet consiste donc dans le développement d’une application Smartphone. Cette dernière permettrais de mettre en relation partout dans le monde des enfants et des jeunes défavorisés, victime d’une perte significative de l’audition, avec des professionnels de l’audition faisant d’ores et déjà parti du réseau de la World Wide Hearing (audioprothésistes, orthophonistes). Si cette application venait à voir le jour, elle permettrait entre autre le dépistage de l’audition et le diagnostic à distance, ce qui diminuerait grandement le coût...
Qualison soutient la Journée Nationale de l’Audition.

Qualison soutient la Journée Nationale de l’Audition.

Considéré longtemps comme un handicap, les déficiences auditives sont encore aujourd’hui un sujet tabou pour les personnes qui en font l’expérience, ce qui est souvent un frein pour un premier appareillage auditif ou plus généralement une prise en charge par un professionnel de l’audition. L’association JNA a donc pour but de mettre en avant le besoin pour les français de mieux considérer leur audition dans leur parcours de soin. La 20ème édition de la Journée Nationale de l’Audition (JNA) se tiendra le 9 mars prochain. Pas moins de 2500 participants sont attendus, repartis sur tous le territoire. Cette année, le thème de la campagne sera « Faut-il se déconnecter des portables ? ». Des professionnels de l’audition et de l’éducation (chercheurs, médecins ORL, professeurs, audioprothésistes, orthophonistes) seront chargée d’informer le public sur la santé auditive mise en péril par l’utilisation des Smartphones et l’écoute prolongée de la musique avec des écouteurs/casques audio. Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre article à ce sujet : Les troubles de l’audition des 15-30 ans. En effet, ce véritable phénomène de société serait à l’origine du développement  prématuré de déficiences auditives (acouphènes…) et autres pertes d’audition sur toutes les tranches d’âges et en particuliers depuis plusieurs années chez les plus jeunes. Ainsi, jeudi prochain dans plus de 140 écoles et lycées partenaires, le téléphone portable restera à la maison. Une journée tournée vers la sensibilisation des étudiants et adultes sur l’addiction du téléphone portable et ses effets potentiellement néfastes pour nos oreilles. D’autre part, cette journée sera également l’occasion de tester votre audition auprès des audioprothésistes et services ORL des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) et Régionaux (CHR) participants à l’événement. Les...
Acouphènes et traitements: un véritable casse-tête.

Acouphènes et traitements: un véritable casse-tête.

Les acouphènes sont des bruits parasites entendus en continu ou par intermittence par la personne qui en est atteinte. Ils peuvent disparaître rapidement ou persister au long terme. En définitive, ce phénomène est à l’ origine d’une perte certaine de la qualité de vie chez les personnes qui doivent vivre avec ce désagrément. Nous allons voir qu’il y en a différents types et qu’il existe différents moyens pour atténuer, voire supprimer, ces effets. Les différents types d’acouphènes? Dans 5% des cas, les acouphènes sont des sons provenant d’un organe de notre propre corps. Par exemple, le sang qui circule dans des vaisseaux sanguins. Ce sont les acouphènes dits « objectifs ». Ces sons peuvent être « entendus » par un médecin ou un ORL. Ils sont parfois dus à une hypertension artérielle ou une anomalie au niveau d’une artère. Dans ce cas, un traitement est souvent possible. Dans 95 % des cas en revanche, les acouphènes sont des sons (bourdonnement, sifflement, sonnerie, vrombissement…) entendus uniquement par les personnes qui présentent ce symptôme. Ce sont les acouphènes dits « subjectifs ». En règle générale, une maladie n’en est pas la cause mais des traumatismes sonores (volume d’écoute du casque trop élevé, concert…) ainsi qu’une baisse de l’audition liée à l’âge pourraient expliquer leur déclenchement chez les personnes concernées. Dans tous les cas, il existe différentes méthodes, plus ou moins efficaces selon les personnes, et qui pourraient aider à améliorer la qualité de vie en atténuant les acouphènes, voire dans certains cas en les supprimant. Comment traiter les acouphènes? Pour ceux qui sont atteints d’acouphènes graves, il est possible d’utiliser une technique appelé « effet de masque ». Celle-ci...
Le bruit, une nuisance au quotidien.

Le bruit, une nuisance au quotidien.

Tout au long de la journée, les nuisances sonores rythment notre quotidien. Que ce soit à cause de la circulation, de vos collègues de travail qui pensent que leur « incroyable » week-end mérite d’être partagé avec tout le bureau, la musique de votre iPod, les usines environnantes et bien d’autres. Cette pollution sonore, qu’elle vous paraisse gênante ou non, impact notre santé sous plusieurs aspects. Dégradation de l’audition, augmentation du stress, hypertension, problèmes de concentration à l’école comme au travail, nombreuses sont les conséquences de cette surexposition au bruit.   Notre vie dans le bruit et son impact sur la société   Il apparaît que 86% des Français seraient quotidiennement gênés par des nuisances sonores (d’après une étude IFOP) et près de la moitié des élèves Français auraient des difficultés d’apprentissage dû à une forte exposition au bruit. Une étude réalisée par des chercheurs dans une école élémentaire d’Inwood aux Etats-Unis dans la banlieue de New York démontre que les élèves dont la classe se trouvait en face d’un métro aérien auraient près d’un an de retard en terme d’apprentissage comparés aux élèves situés dans une classe faisant face à une cours intérieur bien plus calme, le bruit impactant leurs facultés à lire et à s’exprimer à l’oral. Quant à l’impact du bruit sur notre productivité au travail, force est de constater que malgré certains avantages qu’apportent les open-space au niveau de l’organisation et la circulation de l’information au sein de l’entreprise, ils nuisent considérablement sur notre concentration, notre productivité et notre créativité. Alors, je sais ce que vous pensez, moi aussi j’ai mes écouteurs et ma playlist Spotify, malheureusement...