Les troubles de l’audition des 15-30 ans

Les troubles de l’audition des 15-30 ans

Les troubles de l’audition des 15-30 ans

Les dernières études menées par l’Ipsos, Agir pour l’audition et LIN parues en 2015 révèlent que 70% des 15/30 ans rencontrent des troubles de l’audition (acouphènes, surdités légères Hyperacousie…).

Grands amateurs de casques, écouteurs et autres baladeurs MP3  ces derniers ne sont pas prêts à faire passer leur santé avant leur passion pour la musique forte.

Perte auditive et musique chez les jeunes

6h30 du matin, le réveil sonne pour Benjamin , il a 25 ans et est en dernière année d’école de commerce.

Une fois levé, il allume son PC et démarre une « playlist »  pour se « donner la pêche il me faut du gros son électronique ». Apres son café, il file sous la douche et continue son réveil musical avec son i-phone coincé dans le lavabo qui fait office de caisse de résonance.

7h30 il met ses écouteurs sur les oreilles et part pour l’école. Cela fait déjà plus de 8 ans qu’il a prit pour habitude d’écouter de la musique lors de ses trajets.

La journée de cours terminée, il retourne à son appartement en musique, et passera sa soirée avec son casque sur les oreilles cette fois-ci pour ne pas déranger ses voisins.

L'audition chez les jeunes et amateur de musique

Avec l’arrivée de la musique numérique, des plateformes de téléchargement,  mais  aussi de nouveaux supports électroniques (casques et baladeurs MP3, Smartphones, enceintes Bluetooth…)  la musique a littéralement envahie l’espace urbain.

Dans, le bus, le métro, durant le sport, sur le vélo, en voiture….  Elle ne nous quitte plus et nous ne pouvons plus rien faire sans elle.

Les premiers concernés sont les jeunes qui pour la tranche des 13-25 ans et d’après une étude Ipsos de 2012 déclare l’écouter quotidiennement  entre 1h30 et 4h.

Les effets sur l’audition

Entre 2,5 et 10 millions de jeunes Européens risqueraient une perte partielle ou total de l’ouïe en écoutant leur musique plus d’une heure par jour à un niveau élevé.

Les dommages causés par les concerts ou les boites de nuit sont certes plus soudains et aigus mais l’usure auditive quotidienne résultant de l’écoute prolongée du MP3 (même à un niveau sonore inférieur) est bien plus sournoise avec des conséquences sur la qualité de l’audition qui apparaissent des années plus tard .

Nous disposons tous d’un capital auditif d’environs 15 000 cellules par oreille, le problème étant que si ces cellules sont touchées elles ne peuvent se régénérer.

Les dommages causés sont donc irréversibles et conduisent inévitablement à une perte de l’audition précoce et plus importante.

Il y a malheureusement trop « d’idées reçues » chez les jeunes ou certains pensent que les troubles de l’audition peuvent se traiter facilement ou bien qu’ils sont temporaires.

Un traumatisme sonore intense est susceptible de créer une perte de l’audition irrémédiable et que même si les appareils auditifs deviennent de plus en plus performants, ils ne remplaceront malheureusement jamais une oreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *