Acouphènes et traitements: un véritable casse-tête.

Acouphènes et traitements: un véritable casse-tête.

Les acouphènes sont des bruits parasites entendus en continu ou par intermittence par la personne qui en est atteinte. Ils peuvent disparaître rapidement ou persister au long terme. En définitive, ce phénomène est à l’ origine d’une perte certaine de la qualité de vie chez les personnes qui doivent vivre avec ce désagrément. Nous allons voir qu’il y en a différents types et qu’il existe différents moyens pour atténuer, voire supprimer, ces effets.

Les différents types d’acouphènes?

Dans 5% des cas, les acouphènes sont des sons provenant d’un organe de notre propre corps. Par exemple, le sang qui circule dans des vaisseaux sanguins. Ce sont les acouphènes dits « objectifs ». Ces sons peuvent être « entendus » par un médecin ou un ORL. Ils sont parfois dus à une hypertension artérielle ou une anomalie au niveau d’une artère. Dans ce cas, un traitement est souvent possible.

Dans 95 % des cas en revanche, les acouphènes sont des sons (bourdonnement, sifflement, sonnerie, vrombissement…) entendus uniquement par les personnes qui présentent ce symptôme. Ce sont les acouphènes dits « subjectifs ». En règle générale, une maladie n’en est pas la cause mais des traumatismes sonores (volume d’écoute du casque trop élevé, concert…) ainsi qu’une baisse de l’audition liée à l’âge pourraient expliquer leur déclenchement chez les personnes concernées. Dans tous les cas, il existe différentes méthodes, plus ou moins efficaces selon les personnes, et qui pourraient aider à améliorer la qualité de vie en atténuant les acouphènes, voire dans certains cas en les supprimant.

Comment traiter les acouphènes?

Pour ceux qui sont atteints d’acouphènes graves, il est possible d’utiliser une technique appelé « effet de masque ». Celle-ci consiste à utiliser un outil comparable à un appareil auditif mais qui génère un son apaisant pour l’utilisateur. Cela peut se traduire par des sons de la nature (chants des oiseaux, le son d’une rivière ou de la pluie…). Au bout d’un certain temps, le cerveau de l’utilisateur est entraîné par cet effet de masque à ne pas écouter les éléments perturbateurs. L’usager pourrait alors ne plus avoir besoin de l’appareil en permanence.

Une autre alternative est de masquer les acouphènes en utilisant un générateur de bruit blanc, c’est-à-dire un appareil qui diffuse un bruit se rapprochant du son d’un téléviseur déréglé.

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, les acouphènes peuvent être dans certains cas accompagnés d’une perte d’audition. Il est alors conseillé de consulter un ORL pour déterminer le besoin éventuel d’un appareil auditif. Si besoin il y a, l’appareil auditif aura alors deux fonctions :

  • Amplifier les sons et les filtrer pour les percevoir plus nettement.
  • Générer un son dans la prothèse auditive afin d’habituer l’oreille aux sons des acouphènes. Cette fonction, similaire à celles proposées par les appareils présentés précédemment, peut atténuer les effets des acouphènes, voir les supprimer avec le temps.

Enfin, les acouphènes peuvent être à l’ origine d’un niveau de stress élevé et de fatigue pour les personnes qui en font l’expérience. Aussi sur le long terme, il pourrait être conseillé de se détendre grâce à des exercices de méditation. La méditation aurait l’attrait de modifier l’état émotionnel de ceux qui la pratiquent.

Si vous êtes atteint d’acouphène, choisissez un endroit calme où vous pourrez vous recueillir 15 minutes tous les jours. Prenez une position qui vous semble confortable, gardez les yeux mi-clos et respirez de façon constante. Essayez de vous concentrer sur les acouphènes et imaginez les quitter votre corps à chaque respiration. Vous agissez alors sur les bruits parasites eux-mêmes produits par l’activité cérébrale. Cela pourrait également soulager certaines tensions (stress, fatigue…) qui sont des causes des acouphènes.

Les résultats de cette technique sont relatifs, mais si cette dernière est bien appliquée, elle pourrait porter ses fruits. En répétant cette technique pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, vous ne vous concentrerez plus sur les bruits gênants, ce qui pourrait vous aidez a mieux vivre avec vos acouphènes.

Aussi, quelques conseils simples pour rendre vos acouphènes plus supportables :

  • Eviter certains médicaments toxiques (cytotoxiques et ototoxiques) pour les cellules vivantes ou pour l’oreille.
  • Eviter la caféine et le tabac.
  • Eviter les situations trop bruyantes
  • Ecouter la musique à un volume raisonnable et vous tourner vers de la musique classique dont les morceaux sont répétitif et le style connu pour être apaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *