La presbyacousie, un problème sociétal.

La presbyacousie, un problème sociétal.

Avec l’âge les problèmes auditifs augmentent et nous isolent. La stimulation cérébrale et les aides auditives peuvent nous permettre d’y remédier. Corrélation entre la perte auditive et l’isolement La presbyacousie, phénomène entraînant la perte d’audition lie à l’âge, augmente  fortement au fur et à mesure que nous vieillissons. Ce n’est un secret pour personne, les problèmes d’audition ont tendance à se manifester lorsque nous prenons de l’âge. Ils concerneraient 40% des personnes de 60 à 70 ans et plus de 50% des personnes de plus de 80 ans. Au début, on demande poliment de répéter, on se rapproche pour mieux entendre, on augmente le son de notre téléviseur, on fait de notre mieux pour suivre une conversation dans un environnement bruyant, mais vient un moment où tout cela peut créer un décalage et des difficultés d’interaction avec nos interlocuteurs et nos proches. Des études réalisées par des chercheurs et publiées dans la revue Ear and Hearing on mit en lumière le lien néfaste entre la baisse de l’audition, l’isolement social et le déclin cognitif, causé entre autre par des pertes de mémoire liées à une sous exploitation de leurs facultés cognitives. En d’autres termes, pour une baisse de 10dB, le risque d’isolement social augmente de 52%. A partir d’une baisse de 25 dB, une personne augmente ses risques de développer une perte de mémoire et a cinq fois plus de risques de développer une démence sénile à partir d’une perte de 40 dB. Lorsque l’on entend moins bien, nous nous efforçons de concentrer nos capacités intellectuelles et sensorielles pour essayer d’entendre plus clairement, en faisant travailler certaines zones du...